Roman « Chanson douce » de Leïla Slimani

  Présentation croisée de Régine Oltra et Sylvie Levy lors de la rencontre autour des livres du 20 Janvier 2020

1- L’auteur Leïla SLIMANI ;

Dès son premier roman  » Dans le jardin de l’ogre » , Leila Slimani a provoque des polémiques; en effet le personnage principal , une femme, est nynphomane , ce personnage , a-t-on dit été le pendant féminin de Domique Strauss Khan.    « Sexe et Mensonges »  traite de la misère sexuelle du Maghreb (autre sujet sensible) ;  «  Chanson douce » a bousculé ses lecteurs par les thèmes abordés.

2-Le livre : Chanson douce . 

Il convient de rappeler que Leila Slimani s’est inspirée d’un fait divers .En 2012, aux Etats Unis 2 enfants de 2 et 6 ans avaient été poignardés par leur nourrice laquelle  avait tenté de se suicider .La nourrice avait semblé avant cet épisode avoir un comportement exemplaire.

Lire la suiteRoman « Chanson douce » de Leïla Slimani

Roman « Sérotonine » de Michel Houellebecq

« Sérotonine » de Michel Houellebecq  -( 352 pages. 22€. Sorti le 4 janvier 2019.)

Lecture croisée, par Karine Arguillère et Katy Forest

L’auteur

Âgé de 63 ans, Michel Houellebecq est un poète, essayiste, romancier et réalisateur français. C’est l’un des auteurs de fiction en langue française les plus traduits dans le monde.

Michel Houellebecq est originaire de La Réunion. Délaissé par ses parents dès l’âge de 6 ans, il est élevé par sa grand-mère d’origine normande dont il prend le nom comme pseudonyme. Notons que ses parents, comme sa grand-mère, étaient de fervents militants communistes.

Lire la suiteRoman « Sérotonine » de Michel Houellebecq

9/12/2019 – Roman « On ne meurt pas d’amour » de Géraldine Dalban-Moreynas

 

Roman « On ne meurt pas d’amour » de Géraldine Dalban-Moreynas  ( PLON, 2019, 197 pages)

Présentation par Marine Vandermeersch (stagiaire CBPT)

L’auteur

Géraldine Dalban-Moreynas a débuté sa carrière comme journaliste, avant de prendre la tête de la communication du Ministère de la cohésion sociale et de la Parité en 2006. En 2008, elle fonde son agence de communication et de relations presse, qu’elle ferme en 2018 pour se lancer dans une nouvelle aventure : la décoration. Elle crée M.conceptstore, belle aventure entre Paris et Marrakech, et ouvre une boutique à Montmartre.
Elle publie sur son fil « Instagram @geraldinefromlabutte » des chroniques de vie quotidienne aujourd’hui suivies par des dizaines de milliers de personnes.
On ne meurt pas d’amour est son premier roman.

Résumé

Elle vient d’emménager avec son homme. Dans un grand loft blanc qu’ils ont retapé. Elle doit se marier au mois de juin. La date est bloquée sur le calendrier de l’entrée. Il va emménager avec sa femme et sa petite fille au deuxième étage du bâtiment B. Les travaux sont presque terminés. Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre, sous le porche de l’entrée. Elle le voit entrer, il est à contre-jour. Elle sent son corps se vider. Il la regarde. Il a du mal à parler. Plus tard, ils se diront que c’est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu’il était vain de lutter. Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas.

Avis

Ce type de roman s’adresse à des personnes qui veulent se détendre après une bonne journée de travail, il est très facile à lire.

Ce livre m’a plu, mais ce qui m’a dérangé, c’est qu’il n’y a pas de nom de personnage, ils sont appelés par « IL » ou « ELLE ».