9/12/2019 – Roman « On ne meurt pas d’amour » de Géraldine Dalban-Moreynas

 

Roman « On ne meurt pas d’amour » de Géraldine Dalban-Moreynas  ( PLON, 2019, 197 pages)

Présentation par Marine Vandermeersch (stagiaire CBPT)

L’auteur

Géraldine Dalban-Moreynas a débuté sa carrière comme journaliste, avant de prendre la tête de la communication du Ministère de la cohésion sociale et de la Parité en 2006. En 2008, elle fonde son agence de communication et de relations presse, qu’elle ferme en 2018 pour se lancer dans une nouvelle aventure : la décoration. Elle crée M.conceptstore, belle aventure entre Paris et Marrakech, et ouvre une boutique à Montmartre.
Elle publie sur son fil « Instagram @geraldinefromlabutte » des chroniques de vie quotidienne aujourd’hui suivies par des dizaines de milliers de personnes.
On ne meurt pas d’amour est son premier roman.

Résumé

Elle vient d’emménager avec son homme. Dans un grand loft blanc qu’ils ont retapé. Elle doit se marier au mois de juin. La date est bloquée sur le calendrier de l’entrée. Il va emménager avec sa femme et sa petite fille au deuxième étage du bâtiment B. Les travaux sont presque terminés. Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre, sous le porche de l’entrée. Elle le voit entrer, il est à contre-jour. Elle sent son corps se vider. Il la regarde. Il a du mal à parler. Plus tard, ils se diront que c’est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu’il était vain de lutter. Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas.

Avis

Ce type de roman s’adresse à des personnes qui veulent se détendre après une bonne journée de travail, il est très facile à lire.

Ce livre m’a plu, mais ce qui m’a dérangé, c’est qu’il n’y a pas de nom de personnage, ils sont appelés par « IL » ou « ELLE ».

9/12/2019 – Roman « La panthère des neiges » de Sylvain Tesson (Prix Renaudot)

Roman « La panthère des neiges »  de Sylvain Tesson (Gallimard, Prix Renaudot 2019)

Présentation de Nadine Martinez, stagiaire CBPT

Entre le lac du TAO et le plateau du CHANG TANG , dans une géographie digne d un album de TINTIN règne une créature aussi silencieuse que la neige « « la panthère des neiges «

Journal d’une apparition espérée dans cet étincelant théâtre au climat glacial.
La terre était un musée sublime,par malheur l homme n est pas conservateur
Manifeste écologique et anti moderne.
SYLVAIN TESSON avec simplicité, justesse et dérision décrit ses longs moments d attente qui se vivent avec sagesse.

Ce livre invite à se poser, à regarder. Tel l’ouvrage d un compagnon qui accède à la maîtrise, ce livre est un chef-d’œuvre. Livre magique qui emporte le lecteur vers un monde de beauté, silence en espérant apercevoir malgré les conditions extrêmes un animal mythique « la panthère des neiges ».

NB : Avis contradictoires entre ceux qui ont aimés le livre comme moi et ceux que le livre a déçu