Comment rédiger un article

Comment rédiger un article

Préalable : Contactez  l’administrateur du site (Bruno Laurentin) par mail ou téléphone . Il vous donnera un identifiant et un mot de passe  indispensables pour vous abonner au site et pouvoir y intervenir (comme commentateur et auteur d’articles)

Pour vous connecter, cliquez sur le mot « connexion » situé en bas à gauche de la page d’accueil, dans la colonne intitulée « Meta ».

La fenêtre de connexion s’ouvre . Mettez votre identifiant et votre mot de passe et cliquez sur « connectez-vous ».

La page « administration » s’ouvre. Dans le bandeau noir  en haut de page, cliquez sur le mot « créer ».

Un formulaire d’article s’ouvre. Remplissez-le  ( NB : un titre est obligatoire).

Dans la colonne de droite, cochez ensuite  la case correspondant à la catégorie appropriée (par défaut, c’est la catégorie « non classé » qui est retenue), puis cliquez sur « enregistrer le brouillon » si vous voulez améliorer votre article ultérieurement, ou sur « publier » (petite case bleue).

Tout utilisateur du site verra alors le titre de cet article en tête du paragraphe « articles récents » , colonne de gauche de la page d’accueil. Il pourra l’ouvrir en cliquant dessus et pourra éventuellement rédiger un commentaire s’il est connecté.

 

 

La colère des aubergines, de Bulbul Sharma

 

De Françoise Pasco, le 14 février 2017

Pour mon premier article sur le nouveau blog, voici un petit bouquin indien qui parle de cuisine, avec des recettes à la fin de chaque chapitre. C’est un recueil de petites histoires qui racontent le quotidien de familles ou de couples, dont le thème est la nourriture, la cuisine. Le ton est léger, souvent drôle, mais aborde mine de rien beaucoup de problèmes de la société indienne d’aujourd’hui: condition des femmes, mariages arrangés, polygamie, poids des traditions, castes, qui plombent la vie des femmes en particulier souvent traitées comme des marchandises.

L’auteur nous parle aussi des dégâts que commence à poser à la santé des indiens le goût pour la nourriture trop riche, dont les femmes confinées dans leur foyer ont tendance à abuser. Bien et facile à lire.