Rencontres du 22/01/2018 : Une longue impatience, de Gaëlle Josse

Total visites 142 , dont aujourd'hui 1 

Une longue impatience -

UNE LONGUE IMPATIENCE, de Gaëlle Josse – publié aux Ed. Notabilia (192 p, 14€) en janvier 2018, présenté le 22/01/2018 par Eveline Genée (BPT Grabels)

Premier roman en 2001 aux Editions Autrement
2011 : Les heures silencieuses
2012 : Nos vies désaccordées
2013 : Noces de sang
2014 : Le dernier gardien d’Ellis Island – Prix de littérature de l’UE
2016 : L’ombre de nos nuits Prix France Bleu/ Page des libraires

Venue à l’écriture par la poésie, on retrouve cette poésie dans son roman.

Ce soir là Louis 16 ans, n’est pas rentré à la maison. Il est parti en mer.

Le roman se situe en Bretagne au lendemain de la seconde guerre mondiale. Années 50 avec des retours en 43, temps de l’occupation de la vie d’avant .

Anne, veuve de pêcheur, remariée au pharmacien du village, est dévorée par l’attente.

Elle a besoin de retrouver régulièrement l’air vif et la modeste demeure d’un passé rude, davantage en phase avec ce qu’elle est – ou se sent être. De sa première union, la jeune femme a eu un fils, Louis. Mais avec son beau-père, le courant ne passe pas, la méfiance devient violence.

Elle réorganise alors ses journées entre ses deux enfants quelle choie et son mari aimant. Chaque jour elle écrit à ce fils absent le repas insensée quelle offrira à ce fils prodigue, pour fêter son retour.

Portrait dune femme secrète et généreuse, fière et forte.

Une grande retenue dans ce roman dune rare humanité

La Bretagne profonde.

La mère qui na jamais voyagé.

Le mari qui a étudié à Paris – pharmaciens de père en fils-

4ème de couverture :

« Cest une nuit interminable. En mer le vent sest levé, il secoue les volets jusquici, il rugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je mefforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais ce sera chaque jour tempête. »

Chapitres courts

Alternance de chapitre sur la vie qui continue et les lettres « au fils en mer »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.