Roman « Frère d’âme » de David Diop

Lors de la rencontre du 10/12/2018, Patricia Laurentin a présenté le roman « Frère d’âme » de David Diop. (Ed. Seuil – Août 2018 – 17 € – 174 pages)

« C’est ça la guerre : c’est quand Dieu est en retard sur la musique des hommes, quand il n’arrive pas à démêler les fils de trop de destins à la fois ». David Diop est actuellement maître de conférence à l’université de Pau ; il est né en 1966 et a grandi au Sénégal. Dans un livre intitulé « Frère d’âme », il rend hommage à ses compatriotes qui ont vécu la Grande Guerre au côté de la France : C’étaient les tirailleurs sénégalais.

Dans les tranchées, nous dit-il, il y avait « les toubabs, et les chocolats ».   Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Madempa Diop, deux tirailleurs sénégalais. L’histoire, c’est Alfa Ndiaye qui nous la raconte et nous emmène au plus près de cette vie épouvantable dans les tranchées. C’est la guerre, et chacun devient une cible dès qu’il sort de sa tranchée : Son ami d’enfance Madempa Diop est tué sous ses yeux. Le choc psychologique est intense et ouvre les yeux d’Alfa resté seul avec son identité africaine. Le délire s’empare de lui. Un délire qui pourrait même nous faire sourire. Mais loin de nous cette pensée ! la folie n’est pas chez notre tirailleur sénégalais. La folie c’est la guerre qui ne se reconnait pas comme telle : Je cite notre héros :« Oui, j’ai compris, par la vérité de Dieu que sur le champ de bataille on ne veut que la folie passagère. (…) Pas de fous en continu. Dès que l’attaque est finie, on doit ranger sa rage, sa douleur et sa furie. La douleur, c’est toléré, on peut la rapporter à condition de la garder pour soi ».  

Ce roman est un émouvant réquisitoire contre la guerre, un hommage à ces sénégalais qui ont accompagné l’armée française. Le récit est très concret loin d’un quelconque raisonnement abstrait. L’auteur nous emmène dans les filets de son imagination et de la poésie des mots. « Je suis devenu tabou comme un totem… un totem c’est sérieux », nous dit-il. Oui nous croyons à l’existence de ce totem ! Quel beau livre !

David Diop – Frère d’âmes – Ed. seuil  – Août 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.