Intéressant : Nos rencontres autour des livres: un travail d’équipe !

Total visites 206 , dont aujourd'hui 1 

RENCONTRES AUTOUR DES LIVRES OU LA JOIE DE COMMUNIQUER EN EQUIPE SUR NOS FUTURES
LECTURES

Amies et amis internautes, bienvenue à vous !

La lecture fait partie de la vie des bénévoles de CBPT « Culture et Bibliothèque Pour Tous ». Pour vous aussi ? Alors la réunion « Rencontre autour des livres » qui s’est tenue à Montpellier, le 14 mars 2022, va vous intéresser.
Pour le Département de l’Hérault, ces Rencontres sont régulièrement organisées et animées par Denise Delterme, bénévole responsable de ces Rencontres. Pour cette Rencontre avec une traductrice de talent, Denise a fait équipe avec Françoise Pasco, responsable des équipes de bénévoles bibliothécaires de Sète.

LA RENCONTRE de ce mois de mars

Nous étions une vingtaine de bénévoles présentes pour le rendez-vous rencontre avec Marguerite Pozzoli, traductrice d’œuvres littéraires italiennes, responsable du domaine italien aux éditions Actes Sud, et Professeure de Lettres Modernes. Sa présence tonique et sa passion de la traduction nous ont dynamisés !

            Marguerite Pozzoli

LE livre traduit par Marguerite Pozzoli, que nous avons approché : « LA MAISON DANS L’IMPASSE », de Maria Messina (1887 – 1944).
Ouarda Ispenian, bénévole actuellement en formation CBPT de bibliothécaire nous en a présenté un résumé :
« L’histoire se passe en Sicile, au début du XXème siècle. L’auteure dépeint la vie de deux sœurs qui, sous l’emprise d’un seul homme, Don Lucio (auquel l’une d’elles est mariée), vont petit à petit basculer dans une tragique histoire de famille. Avec ce personnage sournois, calculateur, cupide et égoïste, qui gère sa maison comme il gère ses affaires, tout est encadré, huilé pour ne pas perturber le rouage immuable du temps qui s’égrène. Les deux sœurs qui étaient très unies finiront par ne plus se faire confiance et deviendront l’ombre d’elles même. Recluses, dépendantes et entièrement soumises, elles perdront, de façon tragique, le seul lien charnel qui les illuminait et les unissait entre elles”.

La conclusion de Ouarda : « Une vie sans horizon au bout d’une impasse »

ECHANGES CORDIAUX ET PASSIONNANTS entre Marguerite Pozzoli et les bénévoles.


C’est dans une très vivante interactivité que s’est déroulée cette Rencontre autour des livres. arguerite Pozzoli s’est présentée à nous. Elle nous a expliqué comment elle est arrivée à la traduction, puis comment elle la vit au fond d’elle-même :
« Quand je traduis, je suis sur une ligne de crète, en tension avec moi-même ».
« Traduire, c’est transmettre le plaisir ».
« Quand le texte est condensé, concentré, il y a lieu de le respecter et de ne pas « le plier ».
« Dans la traduction, la question de la fidélité est compliquée. Il s’agit de ne pas tuer la musique et
le rythme du texte ».
Marguerite Pozzoli, Traductrice de PASOLINI et de PIRANDELLO
Cette conférence nous a beaucoup appris. Ainsi, quand Marguerite Pozzoli a traduit « LES ANGES DISTRAITS » de Pier Paolo PASOLINI (1922-1975), elle nous a confié quelle a senti la nécessité de s’imprégner des lieux où il a vécu. Elle a aussi traduit « AMOURS SANS AMOUR », de Luigi PIRANDELLO (1867 – 1936), Prix Nobel de
littérature.
Avis aux lectrices /lecteurs qui ont la fringale de littérature italienne : En ce mois de mars 2022, deux livres traduits par Marguerite Pozzoli viennent de paraître, aux Editions Cambourakis :
« LE VENTRE DE NAPLES », de Matilde Sera (1856 – 1927)
« C’est une enquête choc, pleine d’empathie et d’indignation, sur la façon dont vit le petit
peuple napolitain, entre épidémies, abandon des politiques, loto, débrouille et solidarité» . et
– « UNE FLEUR QUI NE FLEURIT PAS », de Maria Messina (1887 – 1944)
La post face de Marguerite Pozzoli nous confie : « Écrit en 1923, ce roman met en lumière de manière bouleversante la situation des «demoiselles » dans l’Italie du début du XXe siècle. Tiraillées entre le besoin de trouver un époux qui leur garantirait un statut social et le souhait de mener une vie plus indépendante, la plupart doivent se soumettre au poids des conventions souvent cruelles qui prédominent alors ».


UN GRAND MERCI DE RECONNAISSANCE à MARGUERITE POZZOLI. GRACE A ELLE, NOUS ALLONS DECOUVRIR / REDECOUVRIR LA LITTERATURE ITALIENNE, UN DES JOYAUX DE LA LITTERATURE EUROPEENNE

1 réflexion au sujet de « Intéressant : Nos rencontres autour des livres: un travail d’équipe ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.